Garde

La garde est obligatoire dans les stages de chirurgie, de pédiatrie, de gynécologie, de psychiatrie, de médecine interne, de médecine familiale et de gériatrie.
Par contre, dans les stages d’obstétrique et d’urgence, il y a des quarts de travail de jour, de soir ou de nuit de 8 h ou 12 h. L’externe ne peut pas faire de garde à domicile, mais seulement en établissement. Pour les stages à option, la garde est possible en fonction de la disponibilité et les besoins du milieu. Les externes en stage obligatoire sont prioritaires dans l’attribution des gardes. La direction de l’externat favorise les gardes lors des stages à option et des stages sélectifs.

La présence à la garde est un critère déterminant (si insuffisant = échec) et évalué dans l’espace professionnalisme (ponctualité et assiduité) de la fiche d’évaluation de stage.

L’externe ne peut être tenu d’effectuer plus de deux gardes dans un stage de deux semaines dont un jour férié ou de fin de semaine, de quatre gardes dans un stage de quatre semaines, dont deux de jours fériés ou de fins de semaine, et de six gardes dans un stage de six semaines, dont trois de jours fériés ou de fins de semaine en établissement.
Un intervalle minimal de 48 heures doit s’écouler entre la fin d’une garde et le début de l’autre.

Un minimum de 4 gardes devra être réalisé pour les stages de 6 semaines, et de 2 gardes pour le stage de gériatrie (4 semaines).  Comme une certaine variabilité entre les sites est inévitable, entre 4-6 gardes devront donc être réalisées pour les stages de 6 semaines, et entre 2-4 gardes pour le stage de gériatrie.

La garde durant les fins de semaine et les jours fériés fait partie de la vie d’un médecin. Une absence sans motif valable durant les fins de semaine et les journées fériées est une faute professionnelle grave et peut mener à un échec de stage.

La garde commence à 17 h et se termine à 22 h 30 pendant la semaine et se déroule de 8 h à 22 h 30 la fin de semaine ainsi que pendant les journées fériées. Sauf en obstétrique gynécologie avec des gardes de 12 h de nuit et en médecine d’urgence avec des quarts de travail de jour, de soir et de nuit.

L’externe a droit à un minimum de 8 heures de repos après une garde (ou un quart de travail en stage d’obstétrique-gynécologie et urgence).

Il doit exister une procédure établie dans chaque stage en début et en fin de garde afin que l’externe et le résident puissent se rencontrer et faire le transfert.

La garde doit être supervisée par un résident ou un patron.

L’externe peut demander à la Direction de l’enseignement l’accès à une chambre de garde lors de ses gardes s’il désire ne pas retourner à la maison; il doit aviser la secrétaire de son milieu pour obtenir la clé. Le nombre de chambres de garde réservé pour les externes dans les hôpitaux est limité.

L’externe doit avoir en sa possession un téléavertisseur fourni par l’hôpital pendant sa garde ou se servir, éventuellement, des messages texte via le téléphone cellulaire dans les hôpitaux ou cette modalité est en usage. En aucun cas, l’externe n’est tenu d’avoir un téléphone intelligent et il peut toujours demander un téléavertisseur.

Il n’y a pas de garde la veille d’un examen (pharmacologie, ECOS), excluant les examens formatifs en ligne.

Il n’y a pas de garde ou quart de travail à partir de 8 h samedi la dernière fin de semaine de stage pour tous les stages, sauf si nécessaire pour atteindre les objectifs d’exposition clinique. Une dérogation à cette politique nécessite l’approbation de la Direction de l’externat.

Il n’y a pas de garde pendant le congé pascal, soit du Vendredi saint au lundi de Pâques inclusivement. Donc pas de garde dans la nuit du jeudi au vendredi et dans la nuit du lundi au mardi.

L’horaire des gardes doit parvenir aux externes minimum une semaine avant le début du stage.

Dernière mise à jour : 10 avril 2019